L'épargne verte est-elle réellement verte ? C'est la question que pose 2° Investing Initiative., @CCO

BUSINESS CASE

2° Investing Initiative tempère les promesses d’impact des fonds durables européens

 Article réservé aux abonnés|Par  Nicolas REDON|Publié le 27/03/2020

Dans une étude parue le 25 mars et consacrée à l’analyse de la documentation de 230 fonds ISR et verts européens, le think-tank 2° Investing Initiative souhaite alerter sur l’inadéquation qui existe entre les produits proposés et les promesses d’impact faites aux épargnants. 2°ii estime que, dans la plupart des cas, ces documents vont à l’encontre des principes de protection de l’épargnant.

Avec la sortie simultanée le 24 mars de quatre nouveaux rapports, le think-tank 2° Investing Initiative (2°ii) cherche à alerter sur les risques d’écoblanchiment dans la finance durable. Ces parutions interviennent alors que s’est tenue, le 25 mars (en ligne et non plus à Bruxelles), une réunion du groupe de travail de parties prenantes associées au futur écolabel européen pour produits financiers, lui-même pointé du doigt par 2° Investing Initiative dans l’une des quatre études. Le think-tank le juge, dans sa version actuelle, propice à autoriser les allégations non fondées et potentiellement trompeuses concernant l'impact environnemental.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m’abonne
Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue