Les incendies en Australie risquent d'avoir un impact sur l'économie et sur la dette du pays. @CCO

BUSINESS CASE

Risque climat : les obligations souveraines ne sont plus une valeur refuge

 Article réservé aux abonnés | Par   Paul KIELWASSER |Publié le 16/03/2020

Alors que l’épidémie de coronavirus pousse les investisseurs vers les obligations souveraines, des économistes commencent à montrer les limites de cette stratégie. Selon eux, toutes les obligations souveraines ne constituent pas des valeurs refuge, seules celles de pays bien positionnés dans la transition climatique sont valables.

L’épidémie de Coronavirus a provoqué un vaste mouvement de repli des investisseurs vers des valeurs sures pour éviter la volatilité des marchés. Les obligations souveraines, tout comme les fonds monétaires et les fonds or, enregistrent en mars des records de collecte. Selon les équipes de recherche de Bank of America, les fonds d'obligations souveraines ont enregistré une collecte de 13,9 milliards de dollars sur la deuxième semaine de mars. Le risque climatique pourrait toutefois modifier à terme au statut traditionnel de valeur refuge de certaines obligations souveraines.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque semaine :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne