L'épidémie de Covid-19 s'est déjà traduit par la chute des cours des Bourses mondiales., @CCO

L'ACTU

Décisions immédiates pour des enjeux à long terme, le paradoxe du Coronavirus

 Article réservé aux abonnés|Par  La rédaction|Publié le 06/03/2020

L’une des dérives de la finance est son incapacité à se projeter à long terme. Le Coronavirus le prouve : tous les marchés mondiaux sont à la baisse alors que personne ne connaît encore les conséquences de la pandémie sur l’économie réelle. La finance durable, qui s’inscrit dans un temps plus long, est elle-aussi emportée dans cette frénésie. Seul un mastodonte comme le fonds souverain norvégien est capable de prendre du recul.

Quelle mouche a piqué l’économie ? La pandémie de Coronavirus semble tout paralyser : les écoles, les entreprises, les forums professionnels… Le monde s’écroule ! Selon une note de S&P Global, la croissance du PIB de la zone euro devrait plafonner à 0,5 % en 2020, au lieu des 1 % prévus initialement, en raison de l’épidémie. En cause, des chaînes d’approvisionnement qui ne fonctionnent plus, une demande extérieure qui baisse et une demande intérieure qui montre les premiers signes de fatigue.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Retenez l’essentiel de la finance
durable : meilleures pratiques,
tendances à suivre et
décryptages d’experts

Profitez d’une analyse unique de
ces marchés en pleine expansion
et d’une veille sur les nouveaux
risques ESG

Bénéficiez de briefs
opérationnels sur les
dispositifs réglementaires et
outils de la finance durable

Je m’abonne
Popup de la lettre d'information! Le snippet pop up de la lettre d'information est effectif sur cette page. Cliquez C'est ici pour éditer le contenu du dialogue