Le régulateur américain prévoit de réduire la possibilité pour les actionnaires de déposer des résolutions. @SEC

L'ACTU

Face à la montée de l'engagement actionnarial, le régulateur américain veut protéger le management des entreprises

 Article réservé aux abonnés | Par   Arnaud DUMAS |Publié le 12/02/2020

La banque JP Morgan ne sera pas questionnée sur la prise en compte des parties prenantes dans son activité. La SEC, le gendarme des marchés financiers américains, vient de bloquer une résolution d’actionnaires en ce sens. Une décision symptomatique d’un régulateur qui prévoit de durcir sévèrement les règles de l’engagement actionnarial.

L’année risque d’être difficile pour l’engagement actionnarial aux États-Unis. La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, vient de donner raison à JP Morgan en bloquant une résolution actionnariale déposée par Harington Investments, une société de gestion spécialisée dans l’investissement socialement responsable (ISR). L’investisseur demandait à la banque comment la signature en août 2019 de la déclaration de la Business Roundtable (BRT), le Medef américain, va modifier la gouvernance de JP Morgan.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque semaine :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne