La nouvelle taxonomie européenne vise à orienter plus de financements vers des activités vertes. @Pixabay

L'ACTU

La taxonomie européenne va pousser les entreprises vers plus de transparence sur leurs activités vertes

 Article réservé aux abonnés | Par   Arnaud DUMAS |Publié le 20/06/2019

Les entreprises peinent encore à communiquer la part de leur chiffre d’affaires consacrée à des activités vertes. Le dernier rapport du CDP cible plus de 700 entreprises encore trop discrètes sur leur stratégie climatique. La nouvelle classification européenne des activités économiques favorables au climat devrait toutefois progressivement les inciter à la transparence. Pilier de la stratégie climat de l’Union européenne, cette taxonomie doit aider les investisseurs à détecter les technologies vertes et celles qui permettent la transition, et mieux orienter les flux financiers.

Le rapport du CDP sur les entreprises non transparentes en matière de climat est très parlant. L’organisation internationale, dans sa dernière campagne de non-divulgation (Non-Disclosure Campaign), cible 707 entreprises dans le monde pour leur manque de communication sur leur stratégie en termes de changement climatique. Les plus nombreuses sont américaines (139 sur les 707), et 35 sont françaises, dont Assystem, Carrefour, Dassault, EDF, Engie, Renault ou Veolia.

Ce rapport intervient au moment même où le groupe d’experts techniques (TEG) missionné par la Commission européenne a dévoilé sa classification des activités économiques favorables au climat.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque semaine :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne