Barclays est la banque européenne qui finance le plus les projets liés aux énergies fossiles. @CCO

L'ACTU

Une résolution de ShareAction veut pousser Barclays à arrêter les fossiles

 Article réservé aux abonnés | Par   Arnaud DUMAS |Publié le 15/01/2020

ShareAction a déposé une résolution actionnariale demandant à Barclays une stratégie de sortie du financement des énergies fossiles. Son retard sur le climat est particulièrement mis en lumière par les politiques récentes adoptées par plusieurs de ses concurrentes.

Barclays se fait épingler pour son retard sur le climat. La banque britannique fait l’objet d’une résolution actionnariale, portée par l’organisation ShareAction, dénonçant son manque d’initiative sur le climat. ShareAction, soutenu par onze investisseurs institutionnels comme les fonds de pension Brunel Pension Partnership ou LGPS Central, demande à Barclays de ne plus fournir de services financiers (financement de projets, fourniture de crédit, etc.) au secteur des énergies fossiles. Avec près de 85 milliards de dollars de financements consacrés aux énergies fossiles et à des projets intensifs en carbone depuis 2015, Barclays est la banque européenne qui finance le plus ce secteur, selon le dernier rapport de Rainforest Action Network "Banking on climate change".

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque semaine :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne