Helena Viñes Fiestas, responsable adjointe Sustainability de BNP Paribas Asset Management et membre du TEG. @Novethic

PEOPLE

"La taxonomie est un outil politique majeur que nous avons co-construit", estime Helena Viñes Fiestas, membre du TEG

 Article réservé aux abonnés | Par   Anne-Catherine HUSSON TRAORE |Publié le 09/03/2020

Le Groupe d’expert technique (TEG) vient de rendre son avis final sur la taxonomie européenne des activités vertes. Pour Helena Viñes Fiestas, responsable adjointe Sustainability de BNP Paribas Asset Management et membre du TEG, la taxonomie a pris de l’ampleur au fur et à mesure des travaux du groupe d’expert, jusqu’à devenir l’un des principaux outils de la mise en application de la politique durable de l’Union européenne.

Depuis près de deux ans, vous avez fait partie du Groupe Technique d’expert formé en juin 2018 par la Commission. Quel bilan faites-vous de cette expérience ? 

Extraordinaire, puisque nous avons tous ensemble bénéficié d’un apprentissage grandeur nature qui préfigure au niveau d’un microcosme ce qui doit être fait dans toute l’Union européenne à une échelle macroscopique. Nous avons réussi à construire ensemble ce référentiel alors que nous ne parlions pas le même langage au démarrage. Les financiers, les ONG environnementales, les consultants, aucun de nous n’avaient la même base de discussion et les mêmes pratiques. Nous avons bâti des ponts d’abord pour nous comprendre et ensuite pour partager la même vision des définitions, des seuils à appliquer.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Décryptages des tendances
de marché, nouveaux outils
et stratégies innovantes

Analyses des pratiques
d’investissement
et de gestion responsables

Chaque semaine :
ce qu’il faut retenir de
l’actualité Finance Durable

Je m’abonne